Que celui qui ne triche pas lève la main !

.

La France serait-elle devenue un pays de tricheurs, pilotes en tête ?

Fraude aux cotisations sociales : entre 20 et 25 milliards par an selon la Cour des Comptes (voir Le Monde du 16.09.2014)

Fraude aux transports : coût pour la SNCF entre 300 millions et un-demi-milliard par an (voir Le Figaro du 26.03.14)

L’Etat lui-même triche en exonérant d’impôts l’UEFA. Cette défiscalisation était indispensable autrement l’Euro 2016 serait parti ailleurs, affirme Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports. (voir Le Monde du 5.11.2014) (Mais malheur à ceux qui s’installent ailleurs pour ne pas être fiscalisés en France : où est la logique ?)

– Nouvel appel à la triche : après avoir fait perdre 330 millions d’euros à leur compagnie, les pilotes d’Air France exigent le paiement des jours de grève. Un comble ! L’article du Figaro du 5.11.2014 explique en détail et très clairement la manière dont le SNPL, syndicat majoritaire des pilotes, entend contourner la loi. C’est un vrai scandale.

 Si ce petit tour d’horizon ne prétend pas être complet . . .

 . . . il donne tout de même à réfléchir !

.

.

CHRETIENS D’ORIENT – Déclaration de Mgr Gollnisch

Monseigneur Pascal Gollnisch, Directeur général de l’Œuvre d’Orient, salue la détermination des autorités françaises à intervenir en Irak, en particulier face au groupe terroriste autoproclamé « Califat » (Daech). Il appelle toute fois les autorités de l’État à intervenir en Syrie faute de quoi la menace terroriste continuera à peser lourdement sur les populations locales, et en particulier chrétiennes.

Depuis quatre ans aucun progrès significatif en vue de la Paix n’a vu le jour en Syrie.

Des centaines de morts chaque mois, des millions de personnes déplacées, nécessitent une réponse adaptée de la part de la communauté internationale.

Le risque existe de tragédies supplémentaires.

.

.

.

.

CHRETIENS D’ORIENT

;

A l’initiative de Liberté Politique (1), du Parti Chrétien Démocrate (PCD) et d’autres mouvements, les chrétiens étaient invités à se rassembler sur l’esplanade du Trocadéro, hier 14 juin, pour manifester leur soutien aux chrétiens d’IRAK.

 

_1180467(Arrivée des premiers manifestants)

 

Mis en danger pour le seul motif de leur foi, des chrétiens partout dans le monde ont besoin de notre appui.

Comment réagirions-nous, si nous-mêmes nous étions persécutés parce que nous sommes chrétiens, comme c’est en ce moment le cas en Orissa (Inde) où un père de famille a été tué parce qu’il avait fait baptiser son fils ? Voir le site de Radio Vatican.

A l’avenir, sachons répondre aux appels et soutenir les chrétiens du monde entier. Ils comptent sur nous !

 

 

(1)    Fondée en 1992 par de jeunes responsables de la société civile, Liberté Politique est une initiative de laïcs chrétiens au service du bien commun. Cliquer ici pour en savoir plus.

.

.

Prière à trois !

.

Prière à trois !

Quelle audace pour le Pape, cette incitation à prier, et rien que prier !

Terre brûlée depuis tant d’années et pourtant terre monothéiste, terre du Dieu unique, que l’on soit Israélite, Chrétien ou Musulman, cette terre aujourd’hui brûle d’envie de connaître enfin la paix !

« La rencontre de prière pour la paix, à laquelle le Saint-Père a invité les présidents d’Israël, Shimon Peres, et de la Palestine, Mahmoud Abbas, aura lieu le dimanche 8 juin, au cours de l’après-midi, au Vatican. Cette date a été acceptée par les deux parties« , a indiqué dans un communiqué le père Federico Lombardi, le porte-parole.

Peut-être avons-nous été surpris en apprenant la nouvelle, mais nous n’aurions pas dû. Le Pape que Dieu a choisi est un vrai bouillonnement de foi, d’innovation, d’amour, un « aimez-vous les uns les autres » vivant, qui donne envie de se lever et de marcher avec lui, comme l’a fait le petit Nathan de Brito (cliquer sur ce nom si vous n’avez pas encore vu la vidéo.)

Prière à trois ? Eh bien non, justement !

Prière en foule au contraire !

Que l’on soit en groupe ou seul, en église pour la messe de la Pentecôte, en campagne, sur la route, en train de marcher sur un sentier ou d’acheter son pain dans une boulangerie, quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouverons, le 8 juin, joignons notre prière à celle de ce trio qui, depuis le Vatican, demandera la paix.

Nous aussi, nous devons tous « nous faire instruments de paix », pour reprendre les mots du Pape François.

 

 .

.

SEISME POLITIQUE ?

 

La France connaîtrait, à écouter les hommes politiques et les journalistes, un véritable SEISME POLITIQUE.

Ah bon ?

Parlons tout d’abord du nombre des votants:

40,63% en 2009

42,43% en 2014

(Source : site France Politique qui reprend les chiffres du Ministère de l’Intérieur)

A l’exception de 1994 et de cette année, le nombre de votants aux élections européennes décroit régulièrement, comme on peut le constater sur ce même site.

 

Le FN serait un vrai danger ?

Ce parti a obtenu le 25 mai  4 711 339 voix, soit 24,85% des suffrages exprimés (d’accord, c’est beaucoup), mais à peine plus de 10% des inscrits  (46 555 253) puisque 57,57% ne se sont pas dérangés pour mettre leur bulletin dans l’urne.

Alors cessons de crier Au Secours, de pleurnicher sur la France malade, raciste etc.

Nous faisons la même erreur que pour les élections législatives de 2012 pour lesquelles les hommes politiques de gauche ont parlé de raz-de-marée alors que la gauche n’avait reçu (premier plus deuxième tours) que 65.013 voix de plus que le centre et la droite (voir les résultats de ces élections sur le site du Ministère de l’Intérieur.)

Certains Français ne se déplacent jamais pour les élections européennes, d’autres se lâchent et mettent un bulletin qui ne correspond pas nécessairement à leur conviction : ils expriment leur mécontentement.

C’est cela qu’ont fait cette fois un grand nombre de Français.

Et souvenons-nous qu’aux élections présidentielles de 2002, Jean-Marie Le Pen avait obtenu au second tour 5 525 906 voix.

Au lieu d’annoncer comme il l’a fait à la télévision qu’il allait modifier l’Europe (avec le score minuscule de la gauche… on croit rêver), le Président de la République ferait mieux de chercher à comprendre les raisons qui ont poussé les Français à voter comme ils l’ont fait, afin de tourner le volant vers une politique qui remette la France sur les rails.

Et si on arrêtait enfin de se flinguer mutuellement, entre droite et gauche ? Les bonnes idées ne seraient-elles que d’un côté ? Les hommes politiques honnêtes et sincères n’appartiendraient-ils qu’à un seul courant ?

Reconstruire la France n’exige-il pas que l’on se mette tous au travail ensemble, afin que notre pays retrouve son souffle ?

.

J.M.T.

.

.

QUI VEUT NOYER SON CHIEN. . . (voir en fin, flash de dernière heure)

.

QUI VEUT NOYER SON CHIEN. . .

                                                                   . . . L’ACCUSE DE LA RAGE !

Peut-être les vieux proverbes sont-ils passés de mode. Pas la vérité qu’ils professent car elle s’appuie sur le bon sens.

Ne sachant comment traiter l’opposition que manifeste un grand nombre de Français envers la politique de la famille mise en route par le gouvernement, les responsables du PS et tous ceux qui agissent comme de vrais « fanatiques » de la Liberté, nous accusent d’avoir la rage.

Dans le Journal du Dimanche (voir la Lettre d’Info du Figaro du 2 février)  Monsieur Valls parle de l’apparition d’un Tea-Party à la Française, d’une  « fronde des anti : anti-élites, anti-Etat, anti-impôts, anti-Parlement, anti-journalistes… Mais aussi et surtout des antisémites, des racistes, des homophobes… Tout simplement des anti-républicains ».

Mais faire un amalgame entre la manifestation « Jour de Colère », et la Manif pour Tous qui a défilé le 2 février à Paris et à Lyon, montre bien que « Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. »

Monsieur Valls le proclame bien fort : « La société est tourmentée ! » La faute à qui ?

Participant à la Manif pour tous, je n’y ai croisé que des couples et des enfants demandant que cesse la politique anti-famille et anti-enfants du gouvernement. En somme, de bien dangereux manifestants, comme vous allez pouvoir le juger sur les photos prises au cours de ce défilé !

.

DSC_2746 .

DSC_2761.

DSC_2748Scène à effrayer un ministre de l’Intérieur !

DSC_2754.

DSC_2757Allez, les chiens qui fument, dans le même panier que ceux qui ont la rage !

.

DSC_2783.

DSC_2766.

DSC_2777.

DSC_2804.

DSC_2803.

DSC_2841.

DSC_2843.

DSC_2853.

DSC_2816

– Allez, comptons les manifestants. J’en vois un, deux trois, quatre…

– Quatre ? Tant que ça? Tu es sûr ?..

DSC_2737

Alors, en définitive, combien étions-nous à battre le pavé ?

.

FLASH DE DERNIERE HEURE

En milieu d’après-midi (3 février) le gouvernement annonce dans une dépêche AFP que le projet de la loi famille ne sera pas présenté cette année.

La manifestation du 2 février, calme mais bien décidée à montrer au Président de la République le désaccord d’un grand nombre de Français avec sa politique de la famille, a certainement porté ses fruits.

La proximité des élections municipales, de son côté, n’est certainement pas étrangère à cette décision.

Cela prouve que la résistance calme, lucide et objective d’un pays qui ne refuse pas les avancées sociales à condition qu’elles respectent la VIE, les ENFANTS et la FAMILLE, est porteuse de fruits.

A nous d’expliquer aux femmes et aux hommes politiques qui veulent ouvrir notre pays à la PMA, la GPA, l’Euthanasie et libérer l’IVG de toute contrainte, les raisons pour lesquelles nous nous y opposons, qui sont des raisons humaines, bien loin contrairement à ce qu’affirment certains membres de la presse, des « Néo-conservateurs » ou de Tea-Party à la Française.

Ce n’est pas être rétrograde que de dire « Mon fils n’est pas une fille » ou « Ma fille n’est pas un garçon. »

Photos © Jean-Michel Touche

.

.

J’ai honte Monsieur le Président

Un billet de Pierre Mériadec

.

(Un billet de Pierre Mériadec)

Selon la règle de déontologie que se fixe l’auteur, et qui correspond à celle de ce Blog, cet article n’attaque en aucune façon la personne mais s ‘autorise à donner un avis sur  un comportement, un acte ou un choix politique.

.

Monsieur le Président,

Je ne peux plus garder pour moi cette honte ; je dois vous le dire, Monsieur le Président : j’ai  eu honte de mon  Président, du Président de la République Française, j’ai eu honte du plus haut Magistrat de l’Etat, J’ai eu honte de vous, Monsieur le Président.

C’était le jour où vous vous êtes exprimé officiellement face aux caméras sur  l’affaire Leonarda.

J’ai eu honte car je voyais un chef d’Etat, celui de mon pays, qui n’était pas à sa place, ou plutôt qui « ne tenait pas » sa juste place, qui ne tenait pas son rang, qui n’était pas à la hauteur de la haute fonction présidentielle.

En effet, le Président de la République Française, dont les attributions sont clairement définies par la constitution de la V ème République, devait –il entrer dans l’arène ? Non car la dignité de sa fonction aurait du,  au contraire,  lui imposer de se  placer au dessus du débat. Non car un Président ne peut et ne doit pas s’abaisser en prenant part à un débat de sous-préfecture, nourri autant par des arguties juridiques spécieuses que par des réactions émotionnelles excessives.

La cause de cette famille étrangère a été instruite et jugée, en toute légalité, par une juridiction de la République. Pourquoi  intervenir ? Vous n’êtes pas magistrat, mais Président de la République.

La décision administrative est prise et exécutée par un préfet et ses services, conformément à la loi. Pourquoi  intervenir ? Vous n’êtes pas préfet ni son supérieur hiérarchique. Vous êtes Président de la République

Y aurait-il eu faute, son supérieur hiérarchique est le ministre de l’intérieur. Pourquoi  prendre sa place ? Vous n’êtes pas ministre mais Président de la République.

Admettons un manque de discernement du ministre de l’intérieur ? Pourquoi  encore vous exprimer ? Le Premier Ministre est le chef du gouvernement et dispose du pouvoir de trancher. Vous n’êtes pas Premier Ministre, vous êtes Président de la République.

Mais là n’est point le plus grave et je vous  excuse de ne pas avoir  de votre haute fonction la même vision que la mienne.

La honte m’étreignit davantage quand vous avez proposé que la jeune Leonarda, retournée dans un Kosovo, certes inconnu pour elle, avec sa famille,  revienne seule en France.  Au-delà du caractère inhumain de cette proposition, n’avez –vous pas mesuré qu’à travers vous, c’était la République, la France,  qui traitait d’égal à égal avec une jeune mineure étrangère ? Et par la magie des moyens de télécommunications modernes, Leonarda vous répondait dans l’instant, en termes irrespectueux, achevant de déboulonner la statue du commandeur que doit personnifier, peu ou prou, un chef d’Etat. N’avez-vous pas ressenti à ce moment que vous abaissiez votre fonction présidentielle au niveau de celle d’un simple attaché de consulat ? Oui, j’ai eu honte, en tant que Français, pour vous et de vous, Monsieur  le Président,  quand j’ai lu les commentaires moqueurs de la presse étrangère.

La constitution vous confère le titre de «  Chef des Armées ». Souvenez-vous qu’un général en chef « normal » ne commande jamais directement à un simple soldat.

Pierre Mériadec

.