LOURDES, ON CONNAÎT, ET POURTANT….


Un film est souvent comme une sorte de récréation : on le regarde pour passer un bon moment, s’intéresser à une histoire ou à des réalités quand il s’agit de documentaires, se remémorer des événements, des situations… chacun va au cinéma à sa manière.

Quelque fois, certains films dérogent et apportent beaucoup plus que ce à quoi on s’attendait. 

« LOURDES » fait partie de ces films particuliers. Il est à voir, absolument.

On y prend conscience des drames de santé auxquels plus de monde qu’on ne l’imagine se trouve confronté, des bénévoles qui viennent apporter aide, soutien, humanité à ces personnes défavorisées, des temps de réflexion, des temps de prière.

Mais ce n‘est pas tout, du moins me semble-t-il.

En regardant les visages de ceux qui prient, en groupe ou individuellement, en voyant leur sensibilité, les mains tendues vers les handicapés, leurs mots encourageants, les sourires même si rien ne se passe, juste pour donner de la vie à des visages qui paraissent presque ne plus en avoir, on prend conscience d’une situation qui dépasse notre quotidien. 

Voir dans ce film prier comme le font les pèlerins issus de groupes qui se prostituent, fait découvrir l’être humain comme nous n’avons pas l’habitude de le voir et de le ressentir dans notre quotidien.

Oui, quelque chose nous dépasse.

On ressent la création d’un lien intime et véritable entre ces personnes et un « Être » autre, différent, illimité et éternel, que nous, croyants, appelons Dieu, et que ceux qui ne croient pas n’appellent pas ainsi… ou du moins pas encore.

Si vous n’avez pas vu ce film et si vous allez le voir, regardez ces visages, cherchez à ressentir ce lien qui nous dépasse. Il nous amène à réfléchir, que l’on soit croyant ou pas. 

JMT

Je profite de cet article pour remercier tous ceux parmi mes amis qui, depuis des années, participent aux pèlerinages pour apporter aide, soutien et humanité à ceux qui souffrent.

2 réflexions sur « LOURDES, ON CONNAÎT, ET POURTANT…. »

  1. Merci Jean-Michel pour ce bel article… Et oui, Lourdes on connaît (j’y accompagne des malades avec l’Hospitalité Notre Dame de la Voie depuis 32 ans), et pourtant…

    … dès les premières images, ce sont des frissons qui m’ont envahie, et j’ai eu cette envie de sortir en courant du cinéma pour sauter dans le premier TGV pour Lourdes ! Dans ce documentaire, pas de figuration : tout est vrai, comme nous le vivons nous aussi dans nos pélés cheminots ; suivre ces quatre familles dans leur démarche nous rappelle à la fois notre promesse du service et la nécessité d’accepter… les frissons ont laissé place aux larmes lors des scènes tournées aux piscines… une immense leçon de solidarité et de lâcher prise… à Paris, un après-midi ensoleillé, peu de monde dans la salle, mais des mouchoirs à tous les rangs… allez-y, aidons « Lourdes » à rester à l’affiche longtemps !

    1. Un grand merci, Muriel.
      Merci pour ton commentaire, merci également pour cet engagement auquel tu donnes tellement afin de partager avec les autres l’espoir et le bonheur de la vie, ainsi que ce lien extraordinaire avec bien au-delà de nous-mêmes.
      Ce film m’a d’autant plus apporté, que je travaille sur un Livre sur Dieu !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.