IL FAUT DÉFENDRE L’EGLISE ET SES SERVITEURS


 

« Vous avez appris qu’il a été dit: Œil pour œil et dent pour dent. Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. Si quelqu’un veut te faire un procès et prendre ta chemise, laisse-lui encore ton manteau. » Voilà ce que disait le Christ à ses disciples et que Matthieu a rapporté dans son évangile. Voilà ce que nous devons faire devant le torrent de haine qu’a suscité la demande du pape à Monseigneur Barbarin de reprendre sa démission. Devant le mot de « Judas » lancé comme une gifle au visage du Saint-Père parmi d’autres insultes. C’est ce que nous nous efforçons de faire. Tout en essayant de comprendre comment l’Église peut susciter tant de haine. Tant de haine à une heure où on la donne moribonde, où les appétits terrestres perdent toute mesure et ne devraient refluer que sous la menace d’un désastre écologique. Qui prend peu à peu une forme assez semblable au Déluge.

L’Église que le Christ nous a léguée a connu bien des vicissitudes. Elle a résisté, grâce à saint Dominique, à l’hérésie cathare, elle a survécu aux turpitudes de certains papes comme Alexandre VI Borgia, elle a su mettre fin à la simonie, elle n’a pas cédé devant la poussée des idées luthérienne et calviniste grâce au succès de la contre-réforme, elle s’est grandie lorsque la justice des hommes a supplanté la sienne, son pouvoir spirituel s’est déployé du jour ou le temporel a disparu. C’est dire si l’Église possède une capacité de résistance insoupçonnée par beaucoup.

Dans le même temps, celle que l’on vilipende aujourd’hui a contribué plus que n’importe quelle organisation au progrès du monde occidental. C’est à elle que l’on doit l’amélioration de la condition féminine, la fin de l’esclavage, la condamnation du racisme, la considération due à nos frères en détresse, la marche vers la paix. Parmi d’autres accomplissements.

Les dirigeants de l’Église ont une tendance sympathique et compréhensible mais fâcheuse à ne pas mettre en avant ses mérites. Combien de fois ai-je dû rappeler à l’auteur d’un sermon que le monde allait beaucoup mieux au fil des années, des décennies et des siècles et que l’Église était la première responsable de cette amélioration, lorsqu’il avait décrit une terre en proie à des plaies et des fléaux auprès desquels ceux d’Égypte paraissaient une aimable plaisanterie.

Cette modestie se retrouve parmi ceux qui oeuvrent « en mémoire du Christ ». Comment ne pas être admiratif devant le travail de ces serviteurs qui donnent leur vie, tout entière puisqu’ils ont fait vœu de célibat, pour le bien de leurs semblables. Les pourfendeurs de la religion catholique et de ses prêtres ne parlent jamais de ces milliers de religieux, de ministres de Dieu qui accomplissent leur sacerdoce avec une lumineuse bonté sans jamais se plaindre du caractère écrasant de la tâche à laquelle Dieu les a appelés. Mais ce qui est triste, c’est que les fidèles n’en parlent pas non plus.

Bien sûr, il y a les actes hautement condamnables de certains prêtres ou éminences qui doivent sentir le poids de la justice des hommes. Personne ne le saurait le nier. Que l’Église ait pu croire que le pardon et la justice divine puisse lui permettre de s’exonérer du jugement des tribunaux ordinaires peut, me semble-t-il, se comprendre et compter comme une circonstance atténuante. Mais n’importe quel ministre, quel que soit son rang, doit rendre des comptes lorsqu’il enfreint les lois de la société. En revanche, rien n’autorise les vautours, les bouffeurs de curé, les porteurs et les diffuseurs de haine de jeter l’opprobre sur la religion qui nous a donné, au milieu de tant et tant d’autres prodigieux personnages, saint François d’Assise, saint Vincent de Paul, saint Maximilien Kolbe, saint Jean-Paul II.

Il faut défendre l’Église et ses serviteurs et non pas seulement prier pour elle et pour eux.

.

Michel Tirouflet

.

.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.