PRÉLÈVEMENT A LA SOURCE, POUR QUOI FAIRE ?


 

Jusqu’ici, l’impôt était prélevé sur les revenus de l’année précédente.

Tout était clair et personne ne s’en plaignait (sauf à trouver peut-être que le montant de ces impôts était élevé, mais cela ne changera jamais…)

Chacun faisait sa déclaration en fonction de ce qu’il avait réellement gagné au cours de l’exercice écoulé et qu’il connaissait parfaitement (salaire, retraite, revenus financiers, placements, loyers etc.). Le ministère des finances n’avait plus qu’à effectuer les calculs nécessaires selon les règles fiscales en cours, et à informer par courrier ou par le web le contribuable du montant qu’il devrait payer (soit en trois fois, soit par prélèvements mensuels sur 10 mois).

Et tout fonctionnait bien. Trop simple peut-être aux yeux de François Hollande ?

Patatras ! Voilà que surgit l’idée curieuse (même si certains pays la pratiquent selon leur propre organisation) de faire payer l’impôt au fur et à mesure que le contribuable perçoit ses revenus. Cela implique un changement total de fonctionnement qui devient forcément plus compliqué, impliquant les entreprises à jouer aux payeurs pour le compte de leurs salariés !

Entre parenthèses, comment se paiera l’impôt sur les revenus des femmes de ménages et autres personnes qui travaillent chez plusieurs employeurs ? Comment se calculera-t-il lorsque brusquement un salarié perdra son emploi ou en trouvera un nouveau avec un salaire différent ? Comment se redressera le montant de l’impôt d’une personne qui aura refusé d’indiquer à son entreprise les revenus de son conjoint ?

Sans vouloir faire une liste de toutes les situations qui, simples jusque-là, deviendront compliquées, cet impôt à la source a encore une chance de ne pas être appliqué si les renseignements qu’il a demandés ne satisfont pas le président Macron.
« J’ai plutôt l’intention de conduire cette réforme à son terme, mais j’ai demandé aux ministres compétents de répondre à toutes les questions qui se posent encore, avant de donner une directive finale », a-t-il dit à Helsinski jeudi.
Souhaitons qu’il décide de passer ce changement aux oubliettes !

D’autant que si le système est appliqué et s’avère nocif, on peut se demander comment il sera possible de revenir en arrière !

.
.
.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :