François Fillon agite les esprits.


.

          Merci à tous ceux, ils sont nombreux, qui m’ont envoyé des messages après les précédents articles sur l’affaire Fillon. je ne suis pas en mesure de répondre individuellement tant ils sont nombreux, qu’ils veuillent bien m’excuser.

.

Décidément, François Fillon agite les esprits !

La plupart des messages que l’on reçoit abordent le sujet sur le plan de l’affaire financière et du travail, fictif ou réel, de Madame Fillon.

On a reçu mille fois les mêmes informations. Sans que rien ne change.

C’est plutôt sur le plan « chef d’état » et gouvernement de la France qu’il faudrait traiter le sujet.

Un candidat à la présidence de la République doit être un homme intelligent, humain, fort et courageux. S’il est élu, c’est pour diriger.

Jamais François Fillon n’aurait dû réagir comme il l’a fait au tout début des accusations. Entre parenthèses, étant le premier candidat officiellement désigné par des électeurs pour l’élection présidentielle, il était logique que tous ses adversaires lui tapent dessus. Il devait s’y attendre, ses supports également. Comme souligné dans le premier article du Blog sur ce sujet, il aurait dû prendre immédiatement une stature de chef, dire que ces accusations, il les laissait à la Justice, afin que lui-même puisse préparer la mise en place de son programme pour sortir la France des ornières dans lesquelles elle se trouve à présent, et que, s’il le fallait, pour ne pas détruire la droite, il donnerait sa démission sans attendre que le parquet national financier ne se soit prononcé.

Il aurait alors grandi son image, et tous les Français qui ont voté pour lui aux primaires, ou qui s’apprêtaient à le faire à la présidentielle, lui auraient demandé de rester Leur Candidat. Cela aura amplement changé les choses!

Au lieu de cela, ses hésitations, ses répliques maladroites, son « plan B comme Bérézina », tout cela s’est retourné contre lui et a fait non seulement chuter sa popularité, mais également mettre en danger l’alternative gouvernementale dont la France a besoin.

Un homme politique ne parle pas n’importe comment. Il doit adapter ses propos en fonction de la manière dont ils seront reçus et compris.

Et à présent ?

Espérons que François Fillon pourra maintenir sa candidature dans tous les cas de figure et que, durant la campagne présidentielle, il saura retrouver auprès des électeurs tout ce qu’il a perdu.

.

Jean-Michel Touche

.

.

.

3 Réponses

  1. Je me demande quelle attitude j’aurais si j’avais une meute de chiens enragés derrière moi ! je me demande si j’aurais le courage de François Fillon ?
    Il ne suffit pas d’espérer : il faut agir !

    • Vous avez raison, Mifa.
      Mais la politique exige des compétences adaptées à ce métier, des épaules extrêmement solides et un caractère particulièrement courageux.
      Personnellement, je n’aurais pas la moindre compétence pour faire ce travail. Mais ceux qui l’ont choisi et qui font de la politique depuis longtemps doivent y être préparés pour les jeunes et rodés pour les plus anciens.

  2. OUI, espérons !
    Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :