DIABOLIQUE (ou la manipulation mentale)


IMG_0969.

Faire un film « de fiction » à partir d’éléments réels permet d’adapter beaucoup de choses et de dire ce que l’on veut, comme on le veut. Illustrer ensuite un débat sur la manipulation mentale avec des extraits de ce qui est désigné comme « fiction » conduit alors à se demander où se trouve la réalité.
(cf  HUFFINGTON POST 11 avril 2016)

Le film « DIABOLIQUE », présenté sur France 3 mardi 5 avril, est-il un bon avertissement pour ceux qui pourraient, à leur tour, se laisser piéger par un « James Bond d’opérette », comme le dit Télérama ? A chacun de juger.

Deux remarques cependant :

Certains, dans cette malheureuse histoire, ont perdu beaucoup plus que d’autres. Seule une famille s’est fait dépouiller sur la totalité de ses biens.

Contrairement à ce qui a été dit ensuite lors du débat, ce n’est pas une « famille professionnelle » (c’est-à-dire « les médias », malgré l’hommage appuyé qui leur est rendu) qui a débloqué la situation, c’est le courage de Christine de Védrines  qui a réussi à s’échapper de l’emprise du prédateur malgré les risques qu’elle courait, est rentrée en Livre ChristineFrance et a porté plainte auprès de la Justice avec l’appui de plusieurs amis et de sa famille proche.

« NOUS N’ÉTIONS PAS ARMÉS », le livre publié chez Plon en 2013 par Christine de Védrines avec son mari et ses enfants, donne une approche saisissante et bien plus crédible et profonde de la manière  dont on peut se laisser prendre par des propos qui suintent l’excessif tout en conservant une part de crédibilité. Comme si un mal inconnu rongeait peu à peu votre liberté de pensée.

La même peine n’a pas été vécue de la même manière par tous. Il convient de le dire.

4 Réponses

  1. Bonsoir Jean-Michel,

    Oui bien sûr j’ai regardé DIABOLIQUE mardi, d’autant plus qu’Anne-Marie m’avait parlé de ce drame familial. J’ai maintenant très envie de lire le livre de Christine de Védrines, et c’est ce que je vais faire. J’imagine la détresse des membres de la famille, etn j’ai été indignée de voir des réactions incrédules dans certains journaux qui se posaient la question « vrai ou faux ? »
    Mes amitiés sincères à vous et à Françoise,

    Mifa

    • Merci de ce commentaire. Je ne sais pas qui vous êtes mais je suis une amie, moniale, de Jean-Michel Touche, et j’ai grande estime pour lui et aussi profonde amitié. il pointe bien les excès et les contre vérités. C’est de l’intox pure et simple. les médias ne se font honneur en agissant ainsi.
      Bonne journée.
      Sœur Marie Pascale

  2. Bravo, Jean Michel, pour ta remarquable mise au point après le débat qui a suivi ce film/fiction présenté le mardi 5 avril sur France 3 et qui nous a profondément choqués.
    Tu as trouvé les mots justes devant ce parti pris malhonnete qui occulte le courage de Christine de Védrines.
    A lire son livre « Nous n’etions pas armés », pour remettre les choses à leur véritable.place…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :