NOSTALGIE, DANGER OU NOUVEL ELAN ?


Nostalgie ? Un mot aux belles consonances musicales.
Mais encore ?

 

Nostalgie ! Aussitôt notre mémoire ouvre des pans entiers sur la mélancolie. Comme elle était belle, la vie de ces années-là ! Un simple geste de la main, et voilà que s’évanouissent les souvenirs trop lourds, les chagrins les plus forts, les blessures les plus douloureuses, pour ne plus revivre que ces jours émerveillés qui ont construit notre passé.

097

Accoudé à une rambarde comme à la passerelle d’un navire tournant le dos à l’avenir, les yeux plissés, le cœur battant juste ce qu’il faut pour ne pas cesser d’être, la nostalgie remonte en nous ces années en allées que l’on regarderait comme la photo d’un paysage aujourd’hui disparu.

1965-Sauveterre de Béarn

 

Des chansons d’autrefois viennent à l’esprit, Les Frères Jacques, Edith Piaf, Barbara, Brassens ou Trenet avec sa Douce France, tant d’autres encore dont les lèvres façonnaient des paroles qui avaient un sens et qui ont fait aimer notre jeunesse.

DSC_0002

 

Si nous n’y prenions garde, la nostalgie pourrait devenir une drogue dorée pour s’endormir au plus profond des regrets et disparaître comme une poudre que le vent éparpillerait dans les airs… ou peut-être se laisser enfermer derrière de puissants volets pour ne plus rien voir.

.

Copyright 2012 JMT

Et pourtant, au lieu de détruire l’espérance de l’avenir et l’attrait du lendemain, la nostalgie peut nous épanouir, devenir dans le noir la flamme qui ravive afin d’illuminer le futur de la vie.

flamme mai 05_2

 

 

° ° °

Loin du simple regret, accueillons la nostalgie plutôt comme un regard porté sur les années durant lesquelles, sans en prendre conscience, nous nous sommes construits.

Ce temps de la jeunesse où peu à peu, jour après jour, année après année, notre modèle interne s’est confronté aux premières expériences de vie, aux personnes et personnages envers lesquels nous avons éprouvé les premières attirances et les premières aversions sans que nous en comprenions la raison, à nos premières réflexions et notre besoin d’expliquer pourquoi je suis, pourquoi nous sommes, pourquoi ce besoin d’avancer. . . vers où ?

Copyright 2012 JMT

 

Loin de ressembler à un bateau en perdition au fond de nos souvenirs qui produirait des vagues de regrets, la nostalgie peut être un moment où, tandis que notre regard se porte sur le passé, notre intelligence prend conscience de ce que nous avons vécu, le mauvais et le bon, les raisons de nos joies comme de nos dissonances, nos expériences, les risques inconsidérés que peut-être nous avons pris, les craintes qui nous ont bloqués, les enthousiasmes qui nous ont enflammés, parfois peut-être jusqu’à la déraison, les choix de vie qui nous ont fait grandir et ceux qui auraient pu nous réduire à peu de choses.

° ° °

Le Littré (édition de 1882) décrit la nostalgie comme « Un terme de médecine. Mal du pays, dépérissement causé par un désir violent de retourner dans sa patrie. » Le Larousse (édition 2003) reprend le même sens et ajoute : « Regret attendri ou désir vague accompagné de mélancolie. Avoir la nostalgie des vacances. »

Portons la nostalgie non pas comme une compresse qui nous enfermerait dans le passéisme, mais plutôt à la manière d’un bouquet de fleurs, anciennes peut-être, mais qui ont encore un parfum et dont nous pouvons aujourd’hui pour demain raviver les couleurs .

Bouquet_modifié-1

 

Texte et photos © Jean-Michel Touche

.

.

3 Réponses

  1. Je me suis senti en porte à faux à la lecture de l’article (fort intéressant par ailleurs) jusqu’à arriver aux définitions du mot nostalgie. Ces définitions correspondent exactement à ce que j’entend par le mot nostalgie, Utiliser ce mot rejette, à mon sens tout regard vers l’avenir et je préférerais entendre « regards sur le passé » plutôt que « nostalgie ».
    Jean-Marie Barthélemy

    • Merci Jean-Marie.
      Cette réflexion sur la « Nostalgie », a pour objet d’inviter à ne pas considérer ce ressenti du passé comme un océan dans lequel on se laisse aller mais au contraire une occasion d’utiliser le regard sur le passé comme un point d’appui pour aller vers le futur.
      Sur le fond, je pense que nous sommes d’accord.
      JM

      • oui, la nostalgie n est pas pour moi en lien direct avec un Passe par opposition au Futur ,mais plutot un flottement melancolique, proche de la definition que tu donnes du Larousse. elle ne pourrait pas etre un frein,simplement une (re)
        plongee dans le souvenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :