AMRITSAR ET LE TEMPLE D’OR


.

(Pour voir les photos d’Amritsar et du Temple d’Or,
cliquer sur le lien en bas de cet article.)

 .

Importante ville à la fois sur le plan religieux et le plan administratif, Amritsar se situe entre la capitale du Panjab (Chandigarh) et Lahore, l’ancienne capitale de cet état, qui depuis la partition des Indes se trouve au Pakistan.

Amrits1980-Amritsar (49)ar abrite le Harmandir Sâhib (Illustre Temple de Dieu), également appelé Temple d’Or, édifice sacré des Sikhs.

Fondée par le Gurû Nânak (1469-1539), le sikhisme serait actuellement la cinquième religion du monde en nombre de fidèles (plus de 20 millions.) Nânak prêche qu’il n’y a ni hindou ni musulman mais des disciples, et les Sikhs croient en un Dieu éternel et créateur.

Pour en savoir davantage, un intéressant article est disponible sur le site de La Croix (lien : Qu’est-ce que le sikhisme ?)

Achevé en 1601, le Harmandir Sâhib se trouve sur le site où venait méditer le Gurû Nânak. Détruit en 1757 lors d’une invasion afghane, il connut de nombreux actes de violence, notamment lors du massacre de Sikhs par les Anglais en 1919, lors de la partition entre l’Inde et le Pakistan en 1947, celui d’extrémistes par l’armée indienne (ce qui entraîna l’assassinat d’Indira Gandhi par deux de ses gardes du corps Sikhs puis un effroyable massacre à Delhi où l’on compta 3000 morts.

C’est en 1980 qu’avec famille et amis je visitai le Temple d’Or.

Dans les ruelles d’Amritsar, un tohubohu énorme. 1980-Amritsar (51)

Mais au fur et à mesure que nous descendons vers l’immense bassin qui entoure le Temple d’Or, le silence devient la norme. Silence ou presque. En effet, issue du centre du Temple vers lequel se dirigent un grand nombre de fidèles, les hommes portant un turban noué avec précision autour de leur tête et les femmes coiffées d’un voile, s’élève une mélodie qui sonne curieusement à la manière d’un accordéon.

Etrange impression d’entrer de plain pied dans la religion d’un autre. Nous le faisons avec respect, d’autant que ce jour est, pour nous catholiques, très important : le vendredi saint. Les fidèles sikhs nous regardent entrer au sein du temple, sourient, mais c’est silence ou presque, ils ne disent rien.

Pour la plupart, les hommes portent les « cinq K », qui caractérisent les Sikhs  : Kirpan (dague à double tranchant), kesha (turban enveloppant les cheveux, signe le plus visible grâce auquel on les reconnaît),  kangha (un peigne), kara (bracelet en acier), et kaccha (caleçon court). Quand je dis que les hommes portaient les cinq K, nous ne sommes pas allés vérifier qu’ils portaient le kaccha !

.

Un clic sur AMRITSAR ET LE TEMPLE D’OR (Photos anciennes) vous permettra de voir des photos prises en 1980 lors d’un voyage en Inde.

.

.

.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :