Maraude avec la Mairie du 16ème


Mercredi soir 25 mars 2015, 19h00.15-03-25-Maraude-Mairie-16-(Jacques)-021_modifié-1

A l’initiative de Jacques Legendre, Adjoint au Maire chargé de la Solidarité, des Affaires sociales et de l’Emploi, plusieurs adjoints au Maire, son chef de cabinet et des représentants de la Croix-Rouge, de l’Association Aurore, de l’Association Aux Captifs la Libération et du groupe de maraude de la paroisse Notre-Dame de Grâce de Passy se sont retrouvés, à l’approche de la nuit, pour une maraude en commun auprès des sans-abri du 16ème arrondissement de Paris.

Deux véhicules de la Croix-Rouge, une quinzaine de personnes. Surprenant, tant de monde, pour ceux que nous sommes allés rencontrer.

Adam, le premier, s’étonne de nous voir si nombreux. Il en oublie sa quête permanente d’une Eve qui répondrait à ses rêves. Il lève ses yeux d’un bleu profond et ne sait plus très bien quelles nouvelles donner de ses amis, partis il ne sait où et pas encore revenus.

– André ? Toujours en Pologne. Mais il va revenir.

– Emile et Polleck ? Je ne sais pas, indique-t-il quand on lui pose la question. Peut-être au Palais de Tokyo ? De même qu’il ignore où a bien pu se rendre Yan qui a quitté les lieux lorsque la bouche de chaleur a cessé de fonctionner, voici plusieurs semaines.

Avec lui se trouve un Polonais qui vient de temps à autres devant le musée Guimet, partager un moment avec ses amis.

Impossible de préciser son nom : il n’a jamais voulu l’indiquer. Mais ce soir, lui qui souvent se retirait à l’approche d’un groupe de maraude, il sort fièrement une liasse de photos qu’il est heureux de nous montrer : son épouse, Polonaise comme lui, et leur petite fille, ravissant bébé qui fait sa joie. Depuis qu’il s’est marié, il vit en Belgique où il travaille.

Etape suivante : David, avenue Victor-Hugo, tout près de Gérard Darel, mollement étendu sur une bouche de chaleur qui lui envoie un air chaud et sec.

Comme Adam, le grand nombre de visiteurs le surprend. Il se redresse à notre approche et ne comprend pas très bien ce qui se passe. Les jeunes femmes de la Croix-Rouge lui préparent de la soupe chaude qu’il boit avec plaisir tout en échangeant avec une jeune bénévole qui lui parle avec délicatesse.

Comme toujours, David répond avec sa jolie voix claire et douce, ravi par le duvet que lui offre la Croix-Rouge.

« Allez, David, nous devons partir. » Comme à l’accoutumée, David aurait aimé que nous restions plus longtemps. Il le manifeste par son habituel « Déjà ? »

– Rassurez-vous, David, la maraude du mercredi va passer vous voir d’ici une heure environ.

– Bon ! fait-il, philosophe, un sourire sur les lèvres.

Tout le monde remonte à bord des deux véhicules de la Croix-Rouge qui nous transportent ce soir, et nous voici partis en direction de la rue d’Auteuil pour y visiter Jacques et ses deux chiens.

Jacques est en très grande forme. Il nous accueille, façon Seigneur des lieux, rangeant un peu son matériel dispersé sur le trottoir, et rappelant ses chiens quand ils s’écartent trop. Nous formons devant lui un demi-cercle et nous l’écoutons. Il parle aisément. Thibault s’assied et caresse un des chiens tandis que l’autre vient me faire une démonstration de ses canines, façon « Le dernier loup », à croire qu’il avait tenu un rôle dans le film…

Une fois achevée la visite de Jacques, nous nous dirigeons vers l’avenue Mozart mais l’homme que nous voulions rencontrer dort profondément. Après avoir bénéficié durant trois mois d’un hébergement dans le cadre d’Hiver Solidaire, il retrouve la rue et il fait froid ce soir.

Cette visite était la fin du programme préparé pour cette soirée qui s’achève par un dîner auquel nous rejoint Claude Goasguen, Maire de 16ème, qu’une réunion a empêché de partager avec nous cette maraude.

Bien différent des maraudes habituelles, ce temps nous a permis d’échanger et de mieux nous connaître, d’apprécier la manière parfois différente dont les uns et les autres s’approchent de ceux qui ne possèdent rien. Le temps également du   dîner par lequel s’est achevée cette soirée.

Si vous désirez voir les photos illustrant cette maraude, il vous suffit de cliquer sur « A Travers le Regard » et vous découvrirez tout !

.

Pour voir ou revoir la maraude du 1er janvier, cliquer sur le lien suivant : Maraude 1er janvier 2015

.

.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :