Charlie Hebdo… et maintenant ?


.

1   –   Etat des lieux

Le choc de la semaine passée a soulevé maintes réflexions, maints commentaires, d’innombrables suggestions, propositions, critiques parfois.

La France que l’on disait KO depuis la crise de 2008 et ce qui a suivi, accroissement du chômage, promesses inconsidérées qui n’ont trompé personne, rivalités, clivages de plus en plus acerbes, cette France que l’on croyait KO s’est relevée spontanément pour dire « Ça suffit ! »

A présent que nous avons pris du recul par rapport à l’émotion, est venu le temps de s’interroger.

 .

2   –   Le Vivre Ensemble commence par le respect mutuel

Sur le plan du vivre ensemble, qui doit être l’une des premières
préoccupations d’un gouvernement, il faudrait que nous prenions tous (et pas simplement les politiques) le temps de nous asseoir et de réfléchir. Les problèmes sont nombreux, concernent tous les âges, tous les domaines. La liberté est l’un des premiers, d’autres suivent. Qu’il s’agisse de la liberté d’expression comme de la liberté tout court, on peut très schématiquement l’envisager sous deux aspects : liberté « juridique » et liberté dans le respect d’autrui.

.

2.1 – Liberté d’expression fille de la liberté d’opinion

« Liberté d’expression : permet à chacun d’exprimer librement ses idées par tous les moyens qu’il juge appropriés (ex : livre, film). Elle implique donc la liberté de la presse, la liberté de la communication audiovisuelle et la liberté d’expression sur le réseau internet. Cependant, cette liberté implique également le respect d’autrui. Ainsi, les propos diffamatoires, racistes, incitant à la haine raciale ou au meurtre sont punis par la loi. » (Définition figurant sur le site Vie Publique cliquer pour voir la page.)

.

2.2   –   Liberté dans le respect d’autrui

Maintenant, abordons le sujet autrement. Jeudi dernier (15 janvier), le Pape s’est exprimé en déclarant notamment : « On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision! » (cliquer sur Huffington Post pour retrouver l’article dans sa totalité.)

Le même jour (quelle coïncidence direz-vous !), Madame Taubira déclare lors des obsèques des dessinateurs de Charlie Hebdo, Wolinski et Tignous : « On peut tout dessiner, y compris un prophète parce qu’en France, pays de Voltaire et de l’irrévérence, on a le droit de se moquer de toutes les religions. »

.

2.3   –   Liberté à deux vitesses ?

D’accord, j’ai compris, on peut se moquer de toutes les religions. Mais pas de la Garde des Sceaux. On se rappelle en effet qu’une personne, qui avait montré lors d’une émission télévisée un montage comparant Madame Taubira à un singe, avait écopé de neuf mois de prison ferme et 50.000 € d’amende. (Voir à nouveau l’article du Huffington Post.) Peine justifiée, même si on ne partage pas les idées politiques de Madame Taubira, car ce montage était indécent, scandaleux et dégradant, et que personne ne peut être traité de cette manière.

Or de son côté, Plantu, qui avait représenté le pape Benoît XVI sodomisant un enfant, a été relaxé. (Voir l’article du site ACTU.)

Comment et pourquoi deux justices différentes ? La Justice a toujours raison, dit-on. Mais ceux qui la rendent… ?

Et que diraient les partisans de la moquerie à tout prix si, sur la couverture d’un journal satirique, ils voyaient une caricature infamante et odieuse représentant dans une situation dégradante non pas un prophète, le pape ou le Christ, mais la personne qu’ils aiment le mieux, qu’ils chérissent, pour qui ils nourrissent la plus grande affection ? Seraient-ils heureux ? Diraient-ils « Merci, encore », ou porteraient-ils plainte ?

.

3   –   Le degré de sensibilité à la religion

C’est là qu’il faut intervenir afin d’expliquer combien les caricatures concernant la religion sont blessantes pour les croyants. Au même titre que les caricatures personnelles. Certains dessins de Charlie Hebdo m’ont fait mal. Je n’ai pas pris un revolver pour autant. Mais j’en ai souffert.

Oui, on peut ressentir douloureusement certaines atteintes à nos croyances. Croyants préparez-vous, la moquerie va donc toujours dans le même sens, nous n’avons pas fini d’en déguster !

 

 4   –   Serions-nous les seuls, nous Français, à savoir définir le droit chemin ?

Notre ministre de la Justice a donc déclaré que chacun a le droit de se moquer de toutes les religions.

Chacun ? En France peut-être. Mais ailleurs ? Détiendrions-nous la vérité, nous les Français et le monde devrait-il partager nos idées, faire mea culpa et nous suivre à la lettre ?

Le nouveau dessin de Charlie Hebdo a provoqué des tensions dans de nombreux pays : cinq morts samedi à Niamey, au Niger, six églises incendiées, milliers de manifestants devant le Consulat de France à Karachi… Slogans du type « Mort aux Français » sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem, manifestations de haine anti-française en Jordanie, à Istanbul, à Khartoum… C’est tout le monde musulman qui réagit.

Et nous devrions nous en réjouir ? Doit-on jouer avec le feu ? N’a-t-on pas au contraire le devoir (d’intelligence) de se demander jusqu’où ne pas aller trop loin ?

 

5   –   Tout mettre à plat pour reconstruire

Nous devrions prendre le temps de réfléchir. On s’aperçoit aujourd’hui que l’humanité toute entière bégaie. Ecologie, finances, production agricole, répartition de la richesse, tant de sujets devraient retenir notre attention et nous conduire à nous interroger pour reconstruire une société meilleure et plus juste, plutôt que de s’enfermer dans des positions idéologiques incertaines.

Nous, croyants, nous devrions engager cette démarche pour un monde où chacun aura droit à sa place et au respect total de l’autre, quelles que soient ses opinions, qu’il soit croyant ou non.

.

Jean-Michel Touche

Articles précédents :

CHARLIBRE HEBDO

CHARLIBRE HEBDO – Edition spéciale

.

4 Réponses

  1. Bien entendu, je trouve que le problème de la liberté de penser et de s’exprimer est important et que le débat sur un tel sujet est intéressant.
    Cependant quand c’est une justice humaine, dont on voit bien qu’elle bégaie qui fixe les limites il y a un problème.
    Le respect d’autrui ne se décrète pas dans les cabinets ministériels ni même dans les saints offices du Vatican, il est le fruit de la morale judéo-chrétienne : fuyez le mal, recherchez le bien (prophète Isaïe je crois) ou aimez vous les uns les autres (Jesus, je suis sûr).
    Donc c’est un problème de conscience individuelle et de respect de soi même et d’amour de sa propre dignité.
    Il y a des choses auxquelles je ne veux pas m’abaisser doit être la règle.
    En dehors de leur aspect philosophique, les évènements de la semaine dernière, les réactions plus ou moins spontanées et la récupération politicienne qui en résultent ne doivent pas faire oublier le coeur du problème. C’est la sécurité physique de chacun d’entre nous qui est menacée.
    La vérité c’est que nous sommes en état de guerre. Les militaires français lancent de vraies bombes, mitraillent avec de vrais balles des armées qui sans ambiguité veulent instaurer le règne de l’islam dans son aspect religieux mais aussi politique par ce qu’ils appellent la charia sur des pays que nous aidons, a tort ou à raison, à se défendre
    Les chefs, califes ou cheicks de ces armées ne disposent ni de bombes guidées par laser ou GPS, ni sur notre territoire, de chars d’assaut ou de canons.
    Leur munitions de riposte sont jusqu’à ce jour des voyous et délinquants multirécidivistes plus ou moins islamisés que notre service public de la justice laisse en liberté par laxisme idéologique.
    C’est dans cet arsenal qu’ils puisent leurs munitions consommables et renouvelables.
    Il serait, à mon sens plus urgent que nos dirigeants se préoccupent sérieusement de ce problème.
    Claude Bouvier-Muller

  2. Merci, Jean-Michel, de remettre les choses à leur place. La notion de respect envers l’Autre devrait être primordiale dans l’expression des idées, même humoristiques.
    Par curiosité j’ai acheté Charlie Hebdo mercredi, et j’ai eu aussitôt l’impression désagréable d’avoir les mains sales. Certaines caricatures m’ont choquée, et l’ensemble ne m’a pas fait rire du tout. Pourtant j’apprécie les plaisanteries, même salaces, si elles sont fines.
    Je trouve dommage que Charlie soit devenu l’emblème de la liberté, voire l’emblème de la France. Le résultat ne s’est pas fait attendre, en Afrique, en Asie et à Jérusalem.
    D’autre part, je partage votre point de vue concernant la façon dont est rendue la justice en France, ou devrait-on parler d’injustice ?
    Le sursaut de fraternité de dimanche était réconfortant, mais les motivations des participants étaient certainement très différentes…
    Marcher pour la liberté d’expression, oui, mais ne pas oublier que la liberté individuelle s’arrête où commence celle de l’Autre.

    • Une amie vient de m’envoyer une phrase d’un prêtre d’Orient, le Père Elie Daou :
      « Vous en Occident vous ne vous rendez pas compte lorsque vous caricaturez le prophète…les répercussions…ici chez nous….la mort déferle comme une vague »….
      Cette phrase, terrible, devrait faire réfléchir ceux qui affirment, comme la ministre de la Justice : « On peut tout dessiner, y compris un prophète parce qu’en France, pays de Voltaire et de l’irrévérence, on a le droit de se moquer de toutes les religions. »
      La France, pays de l’irrévérence peut-être, mais pas pays de la bêtise ! Quelle responsabilité nous porterions si nous continuions à provoquer des incidents entraînant la mort dans des pays qui ne partagent pas nos convictions parfois pétries d’orgueil !

      • C’est, hélas, le prix de la bêtise…Elle coûte très cher. Elle coûte des vies humaines, et il est grand temps d’arrêter la profanation du prophète ou de tout symbole religieux, quel qu’il soit : choquer à tout prix ne signifie pas faire rire, et quand on s’aperçoit qu’on est allé trop loin, on devrait avoir l’intelligence d’arrêter tout de suite, avant qu’il soit trop tard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :