SEISME POLITIQUE ?


 

La France connaîtrait, à écouter les hommes politiques et les journalistes, un véritable SEISME POLITIQUE.

Ah bon ?

Parlons tout d’abord du nombre des votants:

40,63% en 2009

42,43% en 2014

(Source : site France Politique qui reprend les chiffres du Ministère de l’Intérieur)

A l’exception de 1994 et de cette année, le nombre de votants aux élections européennes décroit régulièrement, comme on peut le constater sur ce même site.

 

Le FN serait un vrai danger ?

Ce parti a obtenu le 25 mai  4 711 339 voix, soit 24,85% des suffrages exprimés (d’accord, c’est beaucoup), mais à peine plus de 10% des inscrits  (46 555 253) puisque 57,57% ne se sont pas dérangés pour mettre leur bulletin dans l’urne.

Alors cessons de crier Au Secours, de pleurnicher sur la France malade, raciste etc.

Nous faisons la même erreur que pour les élections législatives de 2012 pour lesquelles les hommes politiques de gauche ont parlé de raz-de-marée alors que la gauche n’avait reçu (premier plus deuxième tours) que 65.013 voix de plus que le centre et la droite (voir les résultats de ces élections sur le site du Ministère de l’Intérieur.)

Certains Français ne se déplacent jamais pour les élections européennes, d’autres se lâchent et mettent un bulletin qui ne correspond pas nécessairement à leur conviction : ils expriment leur mécontentement.

C’est cela qu’ont fait cette fois un grand nombre de Français.

Et souvenons-nous qu’aux élections présidentielles de 2002, Jean-Marie Le Pen avait obtenu au second tour 5 525 906 voix.

Au lieu d’annoncer comme il l’a fait à la télévision qu’il allait modifier l’Europe (avec le score minuscule de la gauche… on croit rêver), le Président de la République ferait mieux de chercher à comprendre les raisons qui ont poussé les Français à voter comme ils l’ont fait, afin de tourner le volant vers une politique qui remette la France sur les rails.

Et si on arrêtait enfin de se flinguer mutuellement, entre droite et gauche ? Les bonnes idées ne seraient-elles que d’un côté ? Les hommes politiques honnêtes et sincères n’appartiendraient-ils qu’à un seul courant ?

Reconstruire la France n’exige-il pas que l’on se mette tous au travail ensemble, afin que notre pays retrouve son souffle ?

.

J.M.T.

.

.

Une Réponse

  1. Déçu mais confiant.
    Cette élection est particulière : la première qui devrait conduire d’ici une vingtaine d’années à l’élection par les peuples européens du Président de l’Exécutif européen. Si la France Capétienne a mis plus de mille ans à se faire, l’Europe peut bien mettre un siècle à se construire. Les péripéties politiciennes ne sont rien en comparaison des tensions scabreuses et familiales de la dynastie capétiennes, et la France est quand même devenue un grand pays ! Il en sera de même pour l’Europe unie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :