Printemps arabe


La situation des chrétiens d’Orient a été évoquée ici-même, dans un article du 12 février 2011.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Où en sont les révolutions dites du ¨Printemps Arabe ?

Un article paru sur le site d’AED (Aide à l’Eglise en Détresse), vient nous apporter des éléments de réflexion importants, livrés dans un souci de dialogue « carte sur table ».

L’interview du père Henri Boulad, jésuite égyptien habitant au Caire, est une interpellation de l’Occident à ouvrir les yeux sur la récupération de la révolution par les fondamentalistes. Si bon nombre de musulmans ne demandent qu’à pratiquer leur religion sans heurts, il n’en va pas de même avec les fondamentalistes.

Or ce sont les fondamentalistes qui veulent prendre le pouvoir. La réponse lénifiante de la Commission Européenne au père Boulad, « Nous nous refusons à toute stigmatisation » ne vous rappelle-t-elle pas un certain Chamberlain ? Et, comme nous invite à y réfléchir le père Boulad, les suites que l’on a connues avec le nazisme ? Car à force de tourner la tête pour ne pas voir, il ne faudra pas s’étonner d’un réveil douloureux.

Certains politiques, pour ramasser des voix, n’hésitent pas à faire ami-ami avec l’Islam, comme le Maire de Paris, Bertrand Delanoé, qui a eu l’idée merveilleuse d’organiser à l’Hôtel de Ville une soirée de fin de Ramadan, en août dernier.

Si l’Occident abandonne ses racines chrétiennes, il y a fort à craindre qu’il se réveillera le matin au chant du muezzin, avec en prime, la charia dans la constitution.

Une Réponse

  1. Cher Jean-Michel,
    Je n’ai malheureusement pas le temps de lire tout ce que vous nous signaler. je voudrais vous dire que je viens de lire votre entrée à la communication du P. Boulad. Je crois que nous faisons assez attention aux fondamen,talistes musulmans depuis des années mais que nous ne voyonspas ce qui perce dans ces printemps arabes. Certes il faut empêcher les fondamentalistes de récupérer le printemps mais il faut surtout soutenir les forces nouvelles. La hiérarchie en certains pays (un peu Syrie, mais surtout Egypte) a cherché à défendre le statu quo. Heureusement que les coptes (catho mais surtout orthodoxes) n’ont pas écouté les consignes de cette hiérarchie et sont allés avec les musulmans parlant ensemble au nom des droits de l’homme.
    Je suis de plus en plus triste que certains organismes de défense des chrétiens comme AED (mais pas l’Oeuvre d’Orient heureusement plus réaliste) appuient sur les méfaits (réels souvent) de certains musulmans sans dire le positif et surtout sans voir ces forces nouvelles de la jeunesse. En Egypte même les jeunes des Frères musulmans contestent leur anciens. On tombe dans l’islamophobie en Europe au lieu de travailler avec les musulmans qui veulent des relations pacifiques. Il y a une porte entrouverte au Moyen-Orient, on ne veut pas y mettre le pied et on dira après que c’est la faute des autres.
    Si j’ai le temps je vous adresse quelques témoignages. Mais nous sommes en plein cours sur le dialogue pendant lequel nous recevons des musulmans ou allons les voir, ainsi demain à la prière du vendredi et le 27 dans une célébration entre franciscains et derviches-tourneurs.
    Gwenolé, ofm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :