Lettre aux candidats à la Présidence de la République


Mesdames et Messieurs les candidats,

 

Dans quelques mois, la France va élire une nouvelle ou  un nouveau responsable au plus haut niveau de la République, et d’ici-là vous allez vous employer à nous séduire.

 

Autant vous le dire tout de suite, les petites « vacheries » entre amis, les Français en ont assez.  De quelque côté que vous soyez, droite ou gauche, vous-mêmes ou vos amis, faites l’économie des réflexions moqueuses ou venimeuses  qui ont pour objet de rabaisser « l’autre », mais dont vous pouvez être certains qu’elles ne  grandissent pas leurs auteurs… au contraire.

Cessez de nous arroser de formules toutes faites, aussi bruyantes qu’un tambour mais tout aussi creuses ! Cessez également de regarder sous vos pieds.  Notre pays a besoin d’une vision à moyen et long terme.

Jusqu’en 2005, il existait en France un Commissariat Général du Plan, dont le rôle était de réfléchir à ce que pourrait / devrait être la société dans une perspective de moyen terme : les plans quinquennaux.

Ce travail  proposait des orientations à partir desquelles pouvaient s’organiser les grandes décisions politiques, parfois avec succès, parfois sans. Mais au moins, on savait vers quoi on se dirigeait, quitte à adapter les orientations quand cela s’avérait nécessaire.

Avec l’accélération de l’information et de la décision, la vision à moyen et long terme s’est formidablement raccourcie. En octobre 2005, Dominique de Villepin décide la suppression du Commissariat du Plan, remplacé en mars 2006 par le Centre d’analyse stratégique. Bon, direz-vous, ce n’est qu’un changement de nom.

Pas sûr. Les politiques donnent de plus en plus souvent l’impression de ne plus regarder devant eux mais de piloter, le nez sur le guidon, une rustine à la main pour réparer à la hâte  toute crevaison, et si possible passer le mistigri aux collègues quand ça va mal.

Si vous souhaitez que nous vous apportions nos voix, dites-nous comment vous voulez faire évoluer notre société. Quel partage des richesses proposez-vous à terme ? Au-delà de simples programmes scolaires, que voulez-vous donner aux enfants comme formation pour les préparer à devenir de vrais adultes ? A côté des cours habituels, envisagez-vous de faire venir des responsables d’association du type Médecins sans Frontières ou Secours Catholique qui parleront de l’engagement au service des autres, des chefs d’entreprise, des militaires, des médecins, etc. , pour aider les jeunes à prendre conscience de ce qui fait la société ?

Comment voyez-vous l’habitat en France d’ici à 10 ans ?

Allez-vous enfin œuvrer au sein de l’Europe pour une unification des systèmes fiscaux, afin de supprimer les disparités aberrantes qui ont eu pour résultat l’exil fiscal ?

Vous mettrez-vous au travail pour créer des conditions de vie permettant aux Français à se rapprocher les uns les autres, au lieu de se regarder avec méfiance selon leurs origines ou leurs lieux d’habitation ?

Quelle société voulez-vous construire ? Pour aller où ?

Il y a énormément de questions de ce genre que se posent celles et ceux qui mettront leur bulletin de vote dans l’urne.  Allez-vous essayer de répondre ou, comme d’habitude, vous contenterez-vous de promesses sans lendemain pour caresser les électeurs dans le sens du poil ?

Qu’allez-vous dire ?

© Illustrations : Jean-Christophe Moreau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :