LA FLANCHE (2) Rapport du Médiateur de la République


Insuffisamment connue, l’Institution du Médiateur de la République disparaît pour être  remplacée par celle de Défenseur des droits .

Avant de cesser sa fonction, Jean-Paul Delevoye a publié en mars 2011 un rapport particulièrement intéressant, qui mérite d’être médité, et qui a toute sa place dans les préoccupations de « La Flanche ».

Si vous ne l’avez pas lu, il est téléchargeable sur http://www.mediateur-republique.fr/fr-citoyen-08 (cliquer ensuite sur « Rapport 2010 ».) Si la version longue, très riche et détaillée, vous paraît trop fournie, vous pouvez en télécharger la teneur en cliquant ici-même sur « Editorial_Médiateur_2011 ».

Jean-Paul Delevoye n’y va pas par quatre chemins : « Jamais, affirme-t-il, l’engagement individuel et collectif n’a été aussi nécessaire, jamais le découragement et la lassitude n’ont été aussi grands. » Il dit aussi : « Les enjeux déterminants pour notre avenir ne trouvent pas de réponse politique à la hauteur. Les débats sont minés par les discours de posture et les causes à défendre noyées parmi les calculs électoraux. Or, les ressorts citoyens sont usés par les comportements politiciens. »

Il faut du courage pour écrire cela !

Ce n’est pas tout. Dans son analyse, il ajoute par exemple : « Les politiques, aujourd’hui, suivent l’opinion plus qu’ils ne la guident. » Et encore, un peu plus loin : « … la main invisible du marché a giflé les plus faibles, la main de fer des collectivistes a broyé la liberté de l’Homme. »

Comme vous pouvez le constater, il ne s’agit pas ici d’un rapport partisan, mais d’une vision qui se veut à la fois réaliste et objective.

Alors, direz-vous, encore un pessimiste qui nous prédit le pire ? Non. Et c’est justement pour cela que nous en parlons dans « La Flanche ». Si ce rapport met le doigt là où ça fait mal, il nous invite à « retrouver le sens de l’engagement, de la solidarité de proximité, du partage mais aussi du respect de l’Homme […] Notre société doit retrouver le chemin des valeurs, sinon ses tensions internes seront suicidaires. »

À nous de réfléchir et de nous interroger sur nos  comportements individuels. Devons-nous suivre tout ce que l’on nous dicte (médias, pub, artistes soi-disant « comiques », partis politiques etc.), ou pouvons-nous encore prendre du recul pour juger les situations, réfléchir, adapter notre manière d’agir ?

Déjà, poursuit Jean-Paul Delevoye dans son rapport, « des initiatives formidables se développent, fondées sur le ressort de la solidarité et de la proximité. Des hommes et des femmes  conjuguent leurs efforts, recréent du lien et produisent du sens à l’échelle locale.»

La réflexion du jour :
«Que peut apporter
chacun de nous
à la société ?
 »


@ Texte : Jean-Michel Touche

@ Illustration : Jean-Christophe Moreau

Une Réponse

  1. Merci d’essayer de nous aider à nous secouer….je fais suivre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :