Piss Christ… hélas !


Décidément, la photo d’Andres Serrano n’a pas fini de faire parler d’elle !

Récapitulons.

1er temps : un photographe plonge la photo d’un crucifix dans un verre rempli de son urine et d’un peu de sang, et photographie l’ensemble.

2ème temps : après qu’elle ait été présentée à plusieurs reprises, apparemment sans provoquer de scandale, cette photo, exposée dans une galerie d’Avignon, soulève l’émotion d’un certain nombre de catholiques qui, trouvant cela scandaleux, veulent réagir. Le sujet a été abordé ici-même (voir Stop au blasphème) et un texte de protestation proposé, qui se voulait ferme mais poli.
La Mairie d’Avignon envoie alors un commentaire mettant en avant la liberté d’expression de l’artiste, et indique que le photographe a voulu dénoncer ce que la société contemporaine fait subir à la religion.

Ceci amène à se poser une question :
– jusqu’où peut aller la liberté d’expression ? Seraient-ils heureux, ceux qui la prônent, si l’on exposait dans une galerie d’Avignon ou d’ailleurs, au titre de cette fameuse liberté, la photo d’une personne qu’ils aiment, trempée dans le même liquide, même si on leur disait que c’est pour montrer jusqu’où est tombée la Société ? Se sont-ils seulement posé la question ?

3ème temps : un homme a l’idée franchement stupide et scandaleuse de se faire filmer en train d’uriner sur un Coran (voir Où on va, Papa ? ). C’est tout aussi choquant pour les croyants musulmans. Mais là, ô surprise, différence de traitement : l’auteur de cette grossièreté fait l’objet d’une poursuite du parquet au motif d’incitation à la haine.
Question : cette poursuite judiciaire vient-elle d’une crainte de la réaction des musulmans, alors que les chrétiens peuvent tout subir ? Il est vrai que le malheureux auteur de cette stupide mise en scène n’a pas invoqué la liberté d’expression de l’artiste. Il n’y a sans doute pas pensé.

4ème temps : à l’occasion d’une manifestation organisée par un site intégriste, quelques zorros, se prenant sans doute pour les gardiens du Temple, ont cru intelligent d’aller détruire la photo « Piss Christ ».

Que penser du 4ème épisode ?

Plus qu’une erreur, c’est une faute grossière. Pour de multiples raisons.
– Procéder à la destruction de la photo d’Andres Serrano d’une manière si violente, et se sauver ensuite, ne grandit pas les auteurs de ce geste qui n’ont pas encore été identifiés ;
– Cet acte ne correspond absolument pas à ce que nous a demandé le Christ : « Aimez-vous, les uns les autres. » Quel amour y a-t-il dans cette manière de s’exprimer ? C’est oublier ce qu’a dit Jésus au disciple qui, d’un coup d’épée, venait de couper l’oreille droite de Malkus, le serviteur du grand-prêtre : « Rengaine ton épée. Tous ceux qui prennent l’épée périssent par l’épée. » (Mt 26, 52) Et Luc d’ajouter : « Puis il toucha l’oreille de cet homme et le guérit. » (Lc 22, 51)



– Ce geste libère la violence de ceux qui, par ignorance peut-être ou par athéisme militant, focalisent leurs réactions contre les chrétiens en général et les catholiques en particulier, les qualifiant tous d’intégristes. Les accusations ne sont pas plus intelligentes que le geste est stupide. On trouve, tout à trac : « C’est le Moyen-Age qui revient à grand-pas » commente M. Lambert qui affirme avoir reçu 30.000 mails des intégristes (comme si le fait d’être choqué et de le dire relevait de l’intégrisme religieux…) Le Ministre de la Culture, lui, invoque « la liberté de création et d’expression qui s’inscrit dans le cadre de la loi. » Voir Le Monde : Une photographie d’art controversée vandalisée à Avignon et La Croix: Les auteurs de la dégradation du « Piss Christ » n’ont pas été identifiés.

En conclusion, que faut-il faire ? Ne pas réagir ? Laisser faire ? Tout accepter ? Non, bien sûr. Mais dans des circonstances pareilles, la première démarche doit être de se rapprocher des acteurs et de leur expliquer pourquoi leur action est une atteinte à ce qu’il y a de plus sacré.
Ensuite, nous sommes chrétiens ? Croyants ? Alors on prie. Mais on ne se fait pas justice soi-même.

À l’approche de Pâques, portons acteurs et victimes devant la Croix. Et confions toutes nos intentions à Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie. Dans quelques jours, nous célèbrerons Pâques. Alors, finalement, qu’est-ce que cette petite photo, en face de la Résurrection ?

2 Réponses

  1. en dehors de l’aspect blasphématoire de cettepeinture, ce qui me choque c’est la nullitée de ce gribouilleur américain dont les médias nous bassinent!

  2. Bonjour Jean-Michel,

    Toutes mes préventions contre les pétitions internet restent donc intactes. Partant d’une réaction plus que compréhensive, le résultat est désastreux : publicité pour l’oeuvre et violentes attaques contre les catholiques. Pour d’autres sujets déjà, j’ai pu constater que certains auteurs de pétitions, pas toujours facilement identifiables, se servent de nobles causes pour faire avancer leurs idées, souvent haineuses ce qui ne résout rien bien au contraire.
    Par ailleurs, cette photo déjà ancienne (plus de 20 ans je crois) a déjà suscité de violentes protestations aux USA et au Canada lorsqu’elle a été exposée.

    Souhaitons que les chrétiens soient nombreux lors des Chemins de Croix proposés partout et attendons la Résurrection dans l’espérance comme tu nous y appelles.
    Bonnes fêtes de Pâques.
    Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :