• Blog Stats

    • 97 689 hits
  • Articles récents

  • LIVRES PUBLIÉS

Pourquoi ce Blog ?

.

Lieu d’information et de discussion, ce blog a pour seule ambition d’inciter à réfléchir et échanger des idées. . . et parfois à agir !

Vous y trouverez plusieurs catégories de contenu :

–  Croire : articles abordant le thème du divin, croire ou ne pas croire, l’espérance, la religion…

Société  : grands et petits problèmes de la Société,  la précarité, des moyens pour s’en sortir… et toutes les idées que nous pouvons développer ensemble sur ce sujet…

– Photos : photos sur le blog et liens avec des galeries hébergées hors du blog

– Evénements : Annonce de concerts, signatures, rencontres et tous autres événements

Voir, lire, écouter :  coups de cœur nouveaux ou anciens, livres, films, œuvres qui peuvent nous émouvoir ou nous agacer, textes qui contribuent à construire l’être humain.

Contes : Publication en ligne de contes et autres textes

– Divers : pour tout autre sujet inclassable ci-dessus.

Vos commentaires seront les bienvenus dans la mesure où ils respecteront les règles normales de bienséance. Seront rejetés tous les commentaires porteurs de haine raciale, politique ou religieuse, de polémique ou de pornographie.

Jean-Michel Touche

Le mystère du soleil froid

Avec Le mystère du soleil froid, Brunor ouvre sa collection « Les Indices Pensables », enquête sur Dieu !

Bigre ! Une enquête sur Dieu en BD ? Il n’y va pas de main morte, l’artiste.

Derrière les images que cet illustrateur de talent nous fait découvrir au fil des pages, le récit commence à la manière d’une BD classique, avec les représentants des grandes civilisations qui s’interrogent sur le soleil et s’apprêtent à le diviniser…

…jusqu’à l’apparition d’un petit bonhomme qui va tout remettre en question.

Alors, l’ouvrage bascule. Parce que, sous le couvert de cette enquête bon enfant, c’est une réflexion profonde qui commence. Et comme l’annonce la 4ème de couverture, « ce livre transmet à chacun des informations vérifiables, qui sont autant d’indices pour alimenter une pensée personnelle. »

Le mystère du soleil froid

Editions du Jubilé,  48 p., 13€

Invictus (un grand Clint Eastwood)

Invictus est le titre d’un poème de l’écrivain britannique William Ernest Henley, dont la lecture, jour après jour, aida Mandela à vivre durant les vingt sept années qu’il passa en prison.

Le sujet : 1994 – Libéré depuis quatre ans, Nelson Mandela est élu premier président noir de l’Afrique du Sud. Bien que le régime de l’apartheid soit officiellement aboli depuis 1991, le pays reste profondément marqué par la ségrégation raciale.
Mandela va faire le pari que la coupe du monde de Rugby, qui doit se dérouler en 1995 en Afrique du Sud, peut servir la cause de l’union nationale. Une complicité va se créer entre lui et François Pienaar, le capitaine de l’équipe des Sprinboks. Déjouant les pronostics des chroniqueurs sportifs, les joueurs, de plus en plus « impliqués » dans le challenge, vont donner la victoire à leur pays.

Evidemment, pour voir ce film, il est préférable d’aimer le rugby qui tient vraiment ici le devant de la scène !

Au-delà de l’interprétation remarquable des acteurs(1) et de la sensibilité du réalisateur (notamment la scène de l’enfant et des policemen, dans un quartier de la ville, pendant que se déroule la finale), on se prend à rêver. Et si enfin, un jour, les hommes parvenaient à se regrouper pour vivre ensemble, pour bâtir non pas une nation, comme on y assiste dans INVICTUS, mais l’humanité toute entière !

Faut-il absolument des MANDELA ou des GANDHI pour réaliser ce qui ne devrait pas être seulement un rêve d’idéaliste ? Ne possédons-nous pas, chacun d’entre nous, les qualités nécessaires pour apporter notre pierre à la construction d’un monde juste ?
C’est le genre de questions qui arrive naturellement à l’esprit après avoir vu ce film, même si l’on n’est pas un fervent supporteur de rugby.

(1) Morgan Freeman, collant remarquablement au personnage de Nelson Mandela, mais aussi Matt Damon dans le rôle du capitaine des Springboks, et l’ensemble des seconds rôles.

LES MIGRANTS ET L’HORREUR

 

Les abonnés à La Croix ont pu lire, le 3 octobre, l’article stupéfiant d’Antoine Peillon dont le titre annonce crûment le contenu : « PASSEURS, LES NOUVEAUX EXCLAVAGISTES ».

Le problème des migrants excite l’Europe, crée des divisions politiques, alimente le populisme et donne de l’importance aux partis souverainistes.
Or le problème ne se résume pas entre d’un côté des êtres humains à sauver en mer et de l’autre l’impossibilité de recevoir tous ceux qui veulent venir dans nos pays. Le problème est différent et touche à l’horreur !

Il faut lire l’article d’Antoine Peillon. On y découvre l’abomination totale des actes des passeurs qui réduisent les « migrants » à l’état de bêtes, de machines, d’esclaves. La vie dans laquelle ils se trouvent enfermés (vous verrez, le mot n’est pas exagéré), n’a rien à voir avec celle qu’on leur a annoncée. Prostitution, horaires de travail insupportables dans des conditions inhumaines, hébergement repoussant… Une exploitation horrible, parfois sans aucun versement de salaire.

Pour lire cet article, il suffit de cliquer sur  « Passeurs les nouveaux esclavagistes ». Vous verrez, cela donne vraiment à réfléchir surtout quand on découvre que « 129.000 personnes vivraient en France en situation d’esclaves modernes. »

.
.
.

 

 

 

PRÉLÈVEMENT A LA SOURCE, POUR QUOI FAIRE ?

 

Jusqu’ici, l’impôt était prélevé sur les revenus de l’année précédente.

Tout était clair et personne ne s’en plaignait (sauf à trouver peut-être que le montant de ces impôts était élevé, mais cela ne changera jamais…)

Chacun faisait sa déclaration en fonction de ce qu’il avait réellement gagné au cours de l’exercice écoulé et qu’il connaissait parfaitement (salaire, retraite, revenus financiers, placements, loyers etc.). Le ministère des finances n’avait plus qu’à effectuer les calculs nécessaires selon les règles fiscales en cours, et à informer par courrier ou par le web le contribuable du montant qu’il devrait payer (soit en trois fois, soit par prélèvements mensuels sur 10 mois).

Et tout fonctionnait bien. Trop simple peut-être aux yeux de François Hollande ?

Patatras ! Voilà que surgit l’idée curieuse (même si certains pays la pratiquent selon leur propre organisation) de faire payer l’impôt au fur et à mesure que le contribuable perçoit ses revenus. Cela implique un changement total de fonctionnement qui devient forcément plus compliqué, impliquant les entreprises à jouer aux payeurs pour le compte de leurs salariés !

Entre parenthèses, comment se paiera l’impôt sur les revenus des femmes de ménages et autres personnes qui travaillent chez plusieurs employeurs ? Comment se calculera-t-il lorsque brusquement un salarié perdra son emploi ou en trouvera un nouveau avec un salaire différent ? Comment se redressera le montant de l’impôt d’une personne qui aura refusé d’indiquer à son entreprise les revenus de son conjoint ?

Sans vouloir faire une liste de toutes les situations qui, simples jusque-là, deviendront compliquées, cet impôt à la source a encore une chance de ne pas être appliqué si les renseignements qu’il a demandés ne satisfont pas le président Macron.
« J’ai plutôt l’intention de conduire cette réforme à son terme, mais j’ai demandé aux ministres compétents de répondre à toutes les questions qui se posent encore, avant de donner une directive finale », a-t-il dit à Helsinski jeudi.
Souhaitons qu’il décide de passer ce changement aux oubliettes !

D’autant que si le système est appliqué et s’avère nocif, on peut se demander comment il sera possible de revenir en arrière !

.
.
.

DÉCOUVREZ ENFIN LE VÉRITABLE NOM DE TRUMP

 

Vraiment curieuse, la personnalité du président des
États-Unis !

Un homme bizarre, capable de dire tout et son contraire, affirmant que sa langue avait « fourché » en face de Poutine : erreur de syntaxe et oubli d’une négation… On croit rêver !
Sans parler bien sûr des sujets beaucoup plus dangereux comme la guerre commerciale qu’il voudrait faire avec le monde entier.
Cet homme envoie des tweets comme des gamins joueraient de la trompette.
Alors, à force de chercher, j’ai fini par trouver le nom qui lui conviendrait le mieux :

 

TRUMPET – LÉPLOMB

Vous me direz : chacun sa spécialité !

.

.

.

.

.

BENALLA, UNE HISTOIRE POUR RIEN !

 

Si l’affaire Benalla est d’un goût douteux, l’emballement politique qu’elle suscite l’est bien davantage.

Les sujets importants ne manquent pas, mais voilà qu’ils sont repoussés en seconde zone pour laisser les représentants de l’opposition répandre leur fureur dans toute la France, la mine menaçante, comme si cette histoire était la plus dangereuse du monde ! Peu importe le fond du problème, semblent-ils penser, puisque l’occasion nous est donnée de hurler, hurlons !

On croirait rêver.

Les informations que l’on reçoit, les affirmations, les démentis, les contradictions, tout cela paraît combler de joie la presse d’une part (mais après tout elle fait son travail), mais plus encore la classe politique.

Ah, quelle joie de pouvoir taper sur le président de la République, de le critiquer, de l’accuser de tous les torts! Enfin une tentative de démolition à laquelle tout le monde peut participer, de gauche comme de droite, de droite comme de gauche. Profitons-en, se disent les hommes politiques, en forçant la voix et en prononçant des accusations qui feraient rire s’il s’agissait d’une opérette.

Mais ce n’est pas une opérette…

Oui, le comportement de Benalla dans sa mission de sécurité, le 1er mai, était inacceptable et répréhensible. Mais pourquoi lui donner une telle importance ? Les sujets de fond ne manquent pas. La recherche d’une amélioration de la société pour les plus précaires et les plus démunis devrait susciter plus de réflexions et d’engagement, de même que la recherche d’une réponse intelligente aux stupidités de l’Américain que se Trump sans arrêt.

Et si la France se mettait enfin à réfléchir pour créer une véritable politique intelligente, plutôt que cracher sur ce qui n’est en fait qu’une regrettable bêtise ?

Il ne s’agit pas ici de prendre la défense d’un Président de la République dont on peut ne pas approuver toutes les décisions, mais de dire aux politiciens qu’ils ont autre chose à faire que de cracher du Benalla.

.
.
.
.

 

 

« MADE IN 16 », UN SALON PASSIONNANT A LA MAIRIE DU 16ème

 

La Mairie du 16ème organise, les 31 mai , 1er et 2 juin, un salon qui devrait intéresser tous les résidents parisiens qui reçoivent ce blog.

Un programme très riche, comme vous pourrez le découvrir en cliquant sur PROGRAMME MADE-IN-16

Personnellement, ne pouvant pas assister à toutes les tables rondes et conférences, je privilégie :

JEUDI 31 MAI de 18h00 à 19h00, la présentation des FROGANS, un projet Internet d’envergure mondiale, créé par STG-INTERACTIVE, une start-up du 16ème. Avec vraisemblablement la présentation d’un des tout premiers sites : « FROGANS*MANIGOA ».

VENDREDI 1er JUIN, de 18h00 à 19h30, la table ronde «Comment le digital a transformé l’économie. .

 

Mais, comme vous pourrez le constater, bien d’autres sujets seront présentés.

.
.
.

 

 

 

 

13 JUIN : UN CONCERT A NE PAS MANQUER

Serez-vous parisiens le 13 juin ?

Alors un concert à ne pas manquer, salle Gaveau, à 20h30.

En cliquant sur Maxence Pilchen  et vous saurez tout !

 

Réservation : http://www.sallegaveau.com/spectacles/maxence-pilchen-piano

 

DÉDICACE SAMEDI 14 AVRIL 2018

 

Si vous vous trouvez du côté de la Rue de Châteaudun  samedi prochain, venez ! Nous pourrons parler de ces romans et des risque auxquels les jeunes devront faire face !

Deux romans riches en suspens mais également soucieux de mettre en garde les jeunes sur les dangers de la manipulation génétique.

 

Un clic sur MANIGOA vous permettra d’en savoir davantage sur ces romans.

.
.

.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :